Ballade de débaptisation anticoloniale

De nombreuses rues de nos villes continuent de porter des noms d’esclavagistes, d’hommes politiques, de théoriciens racistes et d’assassins de masse coloniaux : le général Louis Faidherbe, le maréchal Lyautey, Jules Ferry, etc. Cette célébration, qu’elle soit consciente ou non, est une insulte aux peuples qui ont subi l’esclavage puis aux pays qui ont été colonisés. Cette glorification est perçue comme une humiliation pour les descendants devenus français de ces esclaves et de ces colonisés.

Il est urgent de décoloniser les noms de nos rues et places. Chaque année, le FUIQP organise une ballade anticoloniale pour débaptiser symboliquement quelques-unes de ces rues et les rebaptiser du nom d’antiracistes et d’anticolonialistes. Dans une ambiance familiale et conviviale, chaque arrêt sera l’occasion d’une réapparition d’une tranche d’histoire occultée.

DÉPART SAMEDI 2 JUIN à 10H00 GRAND PLACE

Suite à cette ballade, nous participerons à 17h00 Place de la République, à l’action du collectif Faidherbe doit tomber qui agit pour que la statue de l’assassin Faidherbe soit enlevée de cette place importante lilloise.

Gaza : arrêter le bras des assassins

Rassemblement Grand’Place – Lille

Depuis plusieurs semaines, les Palestiniennes et Palestiniens se mobilisent à Gaza en organisant des Marches du retour. Ils protestent pacifiquement contre les conditions de vie inhumaines imposées par le blocus criminel et illégal de l’occupant israélien et réclament le droit au retour. Le retour est un droit consacré dès 1948 par la résolution 194 de l’ONU.
Des dizaines de manifestantes et de manifestants pacifiques sont assassinés de sang froid par les soldats des forces d’occupation israéliennes, des milliers sont blessés avec la volonté de provoquer l’invalidité des victimes. Même les journalistes, bien repérables, sont visés.
Ce massacre prolonge celui qui est en cours depuis la naissance d’Israël en 1948. C’est le triste anniversaire de la Nakba : il y a 70 ans plus de 700.000 Palestiniennes et Palestiniens ont été chassés de leurs villages et de leurs villes, au prix d’assassinats de masse, comme à Deir Yacine.
Nombre d’entre eux se réfugièrent à Gaza.
Depuis la création de l’État d’Israël le droit des Palestiniennes et Palestiniens est constamment nié par l’occupant et ses soutiens occidentaux en particulier les USA qui ouvrent leur ambassade à Jérusalem. Nettoyage ethnique, crimes, colonisation, apartheid sont le quotidien du peuple palestinien.
La mobilisation dans le Nord-Pas de Calais se poursuit en ce mois de mai afin de soutenir la Grande Marche du Retour et dire Stop aux crimes israéliens comme aux complicités.Elle place son action dans le cadre BDS.

Inaugurons une rue de la Nakba à Lille !

 

Exigeons la levée du blocus de Gaza !

 
La France doit exiger des sanctions contre Israël et exiger la rupture du traité entre l’Union européenne et Israël à qui un embargo militaire doit être imposé.
AFPS Nord-Pas de Calais, Communauté palestinienne du Nord, Solidarité Tourcoing-Gaza, AMDH, MRAP Nord-Pas de Calais, Ensemble Lille Métropole, Coordination Communiste, Front Uni des Immigrations et des Quartiers Populaires, …

 

Massacre sioniste en Palestine Exprimons la colère des quartiers populaire

COMMUNIQUÉ

Hier en fin d’après-midi le bilan des palestiniens assassinés par l’armée israélienne était de 53 morts et de plus de 2000 blessés. Une nouvelle fois une armée dotée des équipements destructeurs les plus sophistiqués tire à balle réelle sur des manifestants. Une nouvelle fois l’armée sioniste commet un crime contre l’humanité comme elle l’a fait si souvent depuis la création de l’Etat d’Israël en 1948. Une nouvelle fois les médias dominants renvoie pour le mieux dos à dos les bourreaux et les victimes en parlant du « droit d’Israël à se défendre » et du « droit des palestiniens à manifester. L’inversion des victimes et des bourreaux est également à l’ordre du jour par l’invocation d’une pseudo « provocation du Hamas ». Enfin le discours officiel français est tout simplement scandaleux. L’Etat français ne trouve rien de mieux à dire en plein massacre que de clamer « le droit d’Israël à se défendre » et d’appeler à une « retenue dans l’usage de la force ».

L’histoire retiendra une nouvelle fois les nombreuses complicités qui autorisent l’entité sioniste à commettre massacre sur massacre. De l’inauguration de l’ambassade états- unienne à Jérusalem, au soutien désormais ouvert de l’Arabie Saoudite à l’occupation sioniste en passant par l’hypocrisie de l’Union européenne et de la France, etc., tout est mis en œuvre pour se débarrasser définitivement de la résistance palestinienne.

Une partie importante des habitants des quartiers populaires est reliée à l’histoire coloniale et à l’histoire de la résistance anticoloniale par l’origine de nos parents. Ce que nous voyons en Palestine a pour nous un air de « déjà vu » et de « déjà entendu ». Nous connaissons cette violence et les discours visant à la légitimer. C’est pourquoi le FUIQP appelle à participer à tous les rassemblements et manifestations de protestation contre la violence d’Etat sioniste et contre ses complices et à renforcer plus que jamais la campagne BDS.

Plus que jamais nous sommes tous PALESTINIEN.

Paris le 15 mai 2018