Retour vidéo sur les 8emes Rencontres nationales à Paris Mai 2018

Le 28 et 29 Avril se sont déroulé les 8émes rencontres nationales du FUIQP à Paris .  2 jours pour échanger s’organiser, et agir contre les dominations de classes, de genres et de races. Petit retour en image et interventions et des échanges  qui ont eu lieu sur la 1ere journée.

 

Table ronde 1 – Etats des lieux : le racisme et les discriminations aux centres des politiques étatique


Animation : Majdelil Guerda, FUIQP 75
Thèmes :
– Discriminations des Chibanis
– Chasse aux migrants et aux sans-papiers
– Discriminations massives aux travail, assignations raciales dans certains secteurs, exploitation, hiérarchie raciale
– Comment lutter face aux discours et aux pratiques racistes ?

Interventions de Majdelil Guerda, FUIQP 75 présentation de cette  table ronde

Intervention de Sidi Soumare, membre du Collectif Intégration 21

Intervention d’Omar Bouraha, responsable section Sud Industrie Carglass

Intervention d’Allioune Traore, membre du Collectif Intégration 21 et de la Coalition internationale des sans-papiers et migrantEs

Échanges avec la salle à la suite de la 1ere table ronde

 

Table ronde 2 – Pression et répression d’une lutte sociale urgente, l’antiracisme politique !

Thèmes abordés lors du débat:
– Attaques contre l’antiracisme politique
– Lutte contre les répressions « médiatiques » et « politiques »
– Lutte contre les violences policières et juridiques
– Commenter résister la répression des luttes d’émancipation ?

Intervention de Nacira Guénif-Souilamas militante sociologue universitaire sur l’état des luttes antiracistes.

intervention de  Ismahane Chouder, militante féministe et anti-raciste

Intervention de Sonya Nour, militante anti-raciste

Intervention de Fatima Ouassak, coordinatrice du Réseau Classe/Genre/Race

Échanges avec le public à la suite de la 2eme table ronde

 

Table ronde 3 – Avec les peuples en luttes contre l’impérialisme et le colonialisme

Thèmes abordés lors du débat:
– Kanaky/Nouvelle Calédonie
– Comores/Mayotte
– Palestine
– Rif

Présentation de la table ronde par Leila ElYaakabi du FUIQP 75

 

 

L’œuvre négative du colonialisme français en Kanaky : Une tentative de génocide par substitution Publié le 16 avril 2018

Saïd Bouamama

La date du référendum d’autodétermination de la Kanaky[i] est enfin fixée au 4 novembre 2018.  Ce référendum obtenu par les accords de Nouméa de 1998 a connu de nombreuses péripéties : conflit sur la composition du corps électoral avec l’exclusion de 25 000 électeurs kanak, conflit sur la formulation de la question posée avec la tentative d’imposer en implicite une élimination de la perspective d’une indépendance totale[ii], nomination de Manuel Valls comme président d’une « mission d’information sur la Nouvelle-Calédonie » et déclarations publiques anti-indépendantistes de celui-ci, etc. L’histoire longue et récente de l’archipel souligne  son importance économique et stratégique pour le colonialisme français. Celui-ci mettra tout en œuvre pour maintenir sa mainmise sur cette colonie de peuplement dans laquelle a été tentée une tentative de génocide par substitution.  Résumant l’attitude de l’Etat français devant le comité de décolonisation des Nations-Unies,  Roch Wamytan président du groupe UC-FLNKS et  nationalistes au congrès de Nouvelle-Calédonie déclare ainsi en mai 2015 : « sous couvert de démocratie, nous pouvons déceler des manœuvres d’un Etat tentant d’assurer sa domination tout en faisant bonne figure devant la communauté internationale[iii]. »

Lire la suite